Le Mac Twist


Prérequis 

Les Vrilles, Le Décrochage, Le Misty Flip;

Description générale

Le Mac Twist est une vrille rapide réalisée au point zéro après une prise de vitesse.

C’est une manoeuvre très dynamique et impressionnante mais ne nécessitant pas de pilotage très précis.

Phases importantes

La prise de vitesse – Pour réussir un beau Mac twist, il est important de réaliser une prise de vitesse aussi efficace que possible.  Pour commencer le Wing-over peut être utilisé aussi bien qu’un 3-6 asymétrique ou une spirale engagée contrée pour obtenir une accélération dans l’axe avant le passage du point zéro.

Déclenchement – Le déclenchement du Mac Twist sera effectué au point zéro dans l’idéal, c’est la que la vitesse est la plus importante.

Blocage – Une fois la vrille lancée et pilotée, il sera nécessaire de l’arrêter efficacement pour pouvoir reprendre un vol stable aussi vite que possible.

Pilotage

Pour commencer les Mac-Twists, il est important d’être déjà familiarisé avec les vrilles, qu’elles soient dynamiques ou statiques.

Une rotation rapide associée à une vitesse élevée ne permettra que peu facilement une prise de repère.

Il est fréquent de ne pas être capable d’analyser un Mac-Twist de l’intérieur tellement la perte de repère est importante.

Avant tout, la position corporelle et l’attitude dans la sellette doit être des plus compacte pour limiter autant que faire se peut les risques de twists.

Les jambes regroupées sous l’assise et une position redressée limiteront ce genre de problèmes.

Pour commencer les Mac-Twists, une prise de vitesse équivalente à celle d’un Misty-Flip peut être envisagée. Un mise en virage rapide sur ¼ ou ½ tours rapidement contré pour retrouver une accélération axée suffit. Pour les premiers essais, il est préférable de garder un léger roulis (<10°) du côté ou le pilote engagera la vrille.

Une fois cette prise de vitesse effectuée, le pilote adoptera une position du Sateur , tout le poids sera transféré sur l’élévateur intérieur à la rotation, en ramenant l’épaule gauche sur l’élévateur droit dans le cas d’une rotation à droite, avec le bras gauche tendu et appuyé sur l’élévateur gauche.

Les jambes resterons aussi groupées que possible sous la sellette, et le regard sera porté par dessus l’épaule de droite.

N’essayez pas de regarder la voile dans un premier temps. il est important d’adopter une position en dos rond, si vous regardez votre voile, la dissociation entre les épaules et le bassin sera plus importante et facilitera les twists.

Adoptez donc une position foetale de préférence.

Une fois dans l’accélération, le pilote attendra la porte d’entrée qui se situera au point zéro, ou légèrement avant sur les premiers essais.

Si vous attendez trop le Mac Twist sera très aériens et les risques de Twists seront plus important.

Une fois au point zéro, le pilote tirera aussi rapidement que possible sur la commande intérieure en essayant de percer le point dur pour effectuer un départ en vrille immédiat sans mise en roulis.

Il est important de partir d’une position bras-haut des deux côtés, ceci facilitera la mise en vrille en limitant le départ en roulis, il faut « taper » dans la commande aussi violemment que possible.

Une fois le point dur percé, il sera nécessaire de relever légèrement cette main intérieure pour trouver aussi vite que possible le point de marche arrière. Celle-ci permettra au MacTwist de tourner rapidement en gardant la voile ouverte..

Attention toute fois à ne pas remonter trop haut pour ne pas risquer une remise en vol qui sera pour sûr hasardeuse.

Pour vos premiers essais, concentrez vous sur le déclenchement et non sur la conduite de la vrille.

La perte de repère étant quasi totale, il est important d’emmagasiner autant de sensations que possible avant d’essayer d’en travailler l’esthétisme.

Une fois la vrille lancée le pilote attendra de repasser sous la voile en maintenant la demi-voile intérieure décrochée pour en ressortir de la même façon qu’un hélicoptère une fois celle-ci stabilisée..

Par la suite, il est intéressant et nécessaire de travailler sur la conduite de la vrille pour obtenir une rotation aussi rapide que possible (généralement 1 tour ou 1 tour ½) en gardant la voile ouverte.

Celle-ci se pilote de la même façon qu’un hélicoptère sauf que la transition entre le starter et la conduite sera effectuée plus rapidement.

1 – J’accélère  …  2 – Je déclenche ….  3 – Je pilote …. 4 – Je sors .      Facile non ?

Pour stopper la rotation de manière efficace, le pilote effectuera un blocage identique à celui du Misty-Flip  dés qu’il sera repassé sous la voile pour stopper la rotation et effectuer une remise en vol aussi rapide que possible.

Une fois toutes les étapes assimilées, il sera possible de varier la prise de vitesse pour obtenir une vrille plus puissante.

La réalisation du Mac-Twist n’est pas très compliquée, mais nécessite un engagement important du pilote, Tout ce expliqué précédemment se déroulera sur une période n’excédant pas les 3 secondes.

N’ayez pas peur de taper puissamment dans la commande au moment du déclenchement, ceci rend la manoeuvre beaucoup plus confortable.

Risques

Twists – Le Mac-Twist porte bien son nom, cette vrille rapide associée à une grosse prise de vitesse peut engendrée de nombreux twists.

Détentes – S’il est déclenché trop tard, le Mac twist sera aérien voir trop si le pilote ne parvient pas à déclencher la vrille. La suite en sera des plus aléatoires.

« La recette à pépé : Essaye de regarder tes pieds, ça t’aidera à rester groupé ! »

Leave a Comment